Mogador-Taghart-Essaouira _ آلصويرة. ثاغارت. موكادور
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Ma ville
أهواك ! مدينتي أهواك يا مدينتي دون غيرك لأني رئيت آلنوربين ظهرانك أهواك حتى لا أهوى سواك ليرفرف ألقلب والفؤاد لك أنا منك مهما أبعدوني عنك وسيضل ألحنين يشدني إليك لن يرتاح البال حتى أزورك ولن تنام عيني حتى أتفقدك لقد قالوا عنك مدينة ألرياح وأجمعوا لك وإليك كل آلسواح بأنكي قبلتهم وراحتهم فقصدوك كثيرا منهم عمروك وأسكنوك وآخرين تملكوا واستثمروا بك فما مكانتي بين هؤلاء وهؤلاء فلا حول ولا قوة لي إلا صبري لا حيلة لي ألا دمعتي وحزني عليك

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Le Coran/القرآن الكريم

L'olivier d'Akermoud

Aller en bas

L’olivier arbre de paix, béni est bien florissante cette année dans le pays des Chiadmas

Message  ibrahim le Jeu 5 Mai - 10:30


L’olivier arbre de paix, béni est bien florissante cette année dans le pays des Chiadmas

L’olivier est le symbole le plus authentique et le plus vénérable du pourtour de la méditerranée dont le Maroc fait partie. Son histoire se confond avec celle de l’humanité, après le déluge, c’est un rameau frais d’olivier que la colombe ramena à Noé, premier signe de la vie. Elle est l’arbre des pays du soleil, d’autres parts, des études récentes ont montré les bienfaits de la consommation d’huile dans la prévention des maladies cardiovasculaires, féaux de notre époque, et dans la lutte contre le vieillissement. Associée aux aliments du régime méditerranéen, elle permet de garder un corps en bonne santé. La région d’Essaouira est bien réputée par son huile d’olive de bonne qualité, d’une saveur exceptionnelle et elle est trop demandée. Cette année s’annonce bonne pour les fellahs de toute la région si tout se passe dans les meilleures conditions, la production Incha Allah sera très bonne et bâtera des records. En effet selon le constat et comme vous allez juger vous-mêmes sur les photos, nos oliviers bien fleuris, riches en autant de symboles lumineux avec une force aux grands mystères de la nature.





jeune arbre de 6 mois



Sur les deux dernières photos en rapproché on peut observer et voir l’abondance des graines sur les branches des oliviers ce qui promet un meilleur rendement cette année Incha Allah si Dieu le veut bien


_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

L'olivier d'Akermoud

Message  ibrahim le Jeu 6 Jan - 10:45



  • L'olivier

    ibrahim le Sam 31 Oct - 22:56

    les oliviers et huile d'olive

    la plaine des chiadmas est bien connue de ses oliviers c'est une des principales cultures de la région et elle se repand de plus en plus et elle devenue une région oléicole . Cette année la récolte est trés bonne et la production sera plus importante . En effet l'abattage des oliviers dans la région a commené il y a un mois devançant les autres régions du maroc et elle continue encore . Les souks sont bien alimentés d'olives de toutes sortes " bouriya" les prix varient entre cinq dirhams et quatre dirhams le kilograme . (souk Akermoud mercredi 28 octobre 2009) . Le litre d'huile d'olive de bonne et meilleure qualité varie entre trente sept dirhams cinquante centimes et quarante dirhams cette année contre cinquante dirhams et soixante dirhams l'année dernière.
    pour information la fourchette de rendement cette année pour un quintal d'olive varie entre seize et vingt quatre litres par endroits.
    amicalement
    ibrahim


  • ibrahim a écrit:les oliviers et huile d'olive

    la plaine des chiadmas est bien connue de ses oliviers c'est une des principales cultures de la région et elle se repand de plus en plus et elle devenue une région oléicole . Cette année la récolte est trés bonne et la production sera plus importante . En effet l'abattage des oliviers dans la région a commené il y a un mois devançant les autres régions du maroc et elle continue encore . Les souks sont bien alimentés d'olives de toutes sortes " bouriya" les prix varient entre cinq dirhams et quatre dirhams le kilograme . (souk Akermoud mercredi 28 octobre 2009) . Le litre d'huile d'olive de bonne et meilleure qualité varie entre trente sept dirhams cinquante centimes et quarante dirhams cette année contre cinquante dirhams et soixante dirhams l'année dernière.
    pour information la fourchette de rendement cette année pour un quintal d'olive varie entre seize et vingt quatre litres par endroits.
    amicalement
    ibrahim


Si Ibrahim , ma belle mère nous a offert deux litres qui viennent de Sidi Âmara et payés à 40 Dh le litre comme tu dis et c'est une huile d'un parfum extraordinaire avec un soupçon du goût de halwana agréable au palais .Un locataire d'origine italienne (cf ma réponse à David) a beaucoup apprécié cette huile et lui rapelle son enfance avec sa grand-mère en Italie
«Tyout Chiadma» ou la première AOP au Maroc[/size]

ibrahim le Mar 27 Avr - 13:30

Fruit d'un travail participatif mené par une équipe pluridisciplinaire regroupant chercheurs, agriculteurs, propriétaires des maâsras et développeurs, la demande d'obtention d'une Appellation d'origine protégée (AOP) pour l'huile d'olive de «Tyout Chiadma» est une expérience pilote au niveau national.

Pilotée depuis 2002 par l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) à travers le Centre régional de recherche agricole de Marrakech, l’expérience visait le développement d’un modèle d’AOP d’huile d’olive au niveau du périmètre de Tyout, prés de la localité rurale de Meskala (province d’Essaouira).

La demande d’obtention de l’AOP a été déposée en janvier dernier à l’occasion de la Journée nationale des produits du terroir, a indiqué à la MAP Kamal Hidane, directeur provincial de l’Agriculture à Essaouira.

Revenant sur les motivations de ce projet de labellisation, il a fait remarquer que les résultats d’une étude préliminaire réalisée dans la région d’Essaouira par l’INRA en collaboration avec le DPA et le département sciences des aliments de la Faculté d’agriculture de Napoli (Italie), ont montré que l’huile d’olive issue des unités traditionnelles présentait des caractéristiques organoleptique et chimique recherchées par le consommateur.

L’organisation des oléiculteurs au sein d’une association, la situation géographique particulière du périmètre irrigué de Tyout qui renferme plus de 12.000 oliviers centenaires couvrant 100 ha, un site bien maîtrisé sur le plan de gestion technique et de suivi, la volonté des agriculteurs et l’histoire culturelle du site, sont autant de facteurs qui ont encouragé la réalisation d’un tel projet, a dit M. Hidane.

Pour lui, le travail engagé avait pour objectifs d’une part la mise en place d’une démarche qualité dans une aire délimitée pour produire une huile d’olive vierge extra de meilleure qualité, sur le plan chimique et organoleptique, et d’autre part l’élaboration de la première appellation d’origine protégée pour l’huile d’olive au Maroc.

Le concept adopté dans l’élaboration de cette AOP est basé sur un travail participatif pour la valorisation du potentiel réel d’une huile typique produite de façon traditionnelle qui permet entre autres, de préserver un savoir-faire ancestral et de la distinguer en tant que produit de terroir traditionnel aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale, a-t-il poursuivi.

Pour produire une huile d’olive de bonne qualité, conforme aux normes internationales en vigueur, et partant réussir ce projet pilote, un programme d’envergure a été réalisé pour inciter les oléiculteurs à l’utilisation du guide de bonnes pratiques de fabrication de l’huile d’olive, et ce depuis les techniques culturales apportées à l’arbre jusqu’à l’obtention et la conservation de l’huile.

Selon M. Hidane, une unité de trituration équipée d’un laboratoire de contrôle de la qualité de l’huile sera bientôt construite sur un terrain de 500m2 mis à la disposition de la coopérative oléicole de Tyout par la commune de Meskala.

D’un coût global estimé à plus d’un million de dirhams, cette unité sera financée par l’INDH à hauteur de 35%, la DPA d’Essaouira (30%), le Fonds régional pour la promotion de l’emploi (30%) et la coopérative Tyout (5%).

Pour sa part, El Antari Abderraouf, de l’INRA-Marrakech a expliqué qu’une appellation d’origine est la dénomination d’un pays, d’une région ou d’une localité servant à désigner un produit qui en est originaire et dont la qualité ou les caractéristiques sont dues au milieu géographique comprenant des facteurs naturels et humains.

Les facteurs naturels dans la définition de l’AOP désignent à la fois le milieu géographique (climat, pédologie et paysage) et les caractéristiques du produit (chimique et organoleptique ainsi que le potentiel variétal et celui de la récolte « manière et période »), alors que le facteur humain désigne non seulement le savoir-faire détenu par les agriculteurs et les propriétaires des systèmes de transformation, mais également les attentes et les préférences du consommateur vis-à-vis du produit élaboré, a-t-il ajouté.

L’élaboration d’une AOP nécessite des moyens humains et financiers et surtout une volonté du groupe de travail impliqué. La période d’élaboration, qui comprend quatre phases (étude préliminaire, justification du site, élaboration du cahier des charges et demande de l’agrément), peut durer entre 3 et 10 ans.

Le cahier des charges doit comporter, entre autres précisions, le nom du produit contenant le nom de l’AOP, le type de produit et sa description, la définition de l’aire géographique de production (délimitation), la méthode d’obtention du produit, les éléments justifiant le lien du produit avec le milieu géographique ou avec l’origine géographique (marqueurs), les références concernant les contrôles mis en place, et les éléments liés à l’étiquetage du produit sous AOP.

Dans le cadre du Plan agricole régional, six projets sont programmés pour développer l’oléiculture dans la province d’Essaouira. L’objectif étant de porter la superficie consacrée à l’olivier de 14.000 ha actuellement à 22.560 ha à l’horizon 2020, d’améliorer la rentabilité, et de mettre à niveau les unités de transformation traditionnelles.

Il s’agit également de soutenir l’organisation professionnelle du secteur et la création d’un groupement d’intérêt économique, d’augmenter la production, estimée actuellement à 2.400 t, pour atteindre 5.600 t en 2020 (+ 133%), et de promouvoir la qualité de l’huile d’olive.

Source: Le Matin.
Commentaires

KHOUBBANE ABDELAZIZ
je connais bien cette region tiout et meskala region d'essauira , je suis né exactement a meskala MON PERE à un grande experience sur le domaine l'huile d'olive de la region tiout meskala est tres precieuce par son arome remarquable on m'a parlé de ce projet tres embicieux pour la region

_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum