Mogador-Taghart-Essaouira _ آلصويرة. ثاغارت. موكادور
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Ma ville
أهواك ! مدينتي أهواك يا مدينتي دون غيرك لأني رئيت آلنوربين ظهرانك أهواك حتى لا أهوى سواك ليرفرف ألقلب والفؤاد لك أنا منك مهما أبعدوني عنك وسيضل ألحنين يشدني إليك لن يرتاح البال حتى أزورك ولن تنام عيني حتى أتفقدك لقد قالوا عنك مدينة ألرياح وأجمعوا لك وإليك كل آلسواح بأنكي قبلتهم وراحتهم فقصدوك كثيرا منهم عمروك وأسكنوك وآخرين تملكوا واستثمروا بك فما مكانتي بين هؤلاء وهؤلاء فلا حول ولا قوة لي إلا صبري لا حيلة لي ألا دمعتي وحزني عليك

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Le Coran/القرآن الكريم

Comment définir la Citoyenneté

Aller en bas

Re: Comment définir la Citoyenneté

Message  ibrahim le Lun 21 Mar - 6:48



منظمات شبابية 20 فبراير


لقد مر فبراير وتلاه مارس ونحن مقبلون على أبريل ومن ورآئه سيأتي مايو ويتبعه يونيو وسنبقى نشاهد هذه ألمنظمات ألشبابية أللتي أطلقت على نفسها 20 فبراير تسير وتجول شوارع
ألمغرب كل يوم أحد من كل شهر . هذه عادة جديدة ألفنها مند انتفاضة تونس ألشقيقة وآلتي أعطت لتونس نفس جديد بتغيير ألنظام ألحاكم ونفس ألشيء بالنسبة للمصريين هذا واقع ملموس
لهذه ألدول. لكن نحن في ألمغرب وأوضاعنا تختلف بكثير عن هذه ألدول بالمعطيات ألثقافية والدستورية والتاريخية والتقاليد والأعراف. لقد سبق وأن قلدنا ألغرب تقليدا أعمى وها نحن نريد أن
نقلد ألشرق فهل أتلفنا بوصلة ألتوجه ألصحيح ألذي يتليه علينا ألضمير وتحتنا عليه روح ألوطنية
ألمغربية ألصادقة.
ربما أن ألأوضاع تختلف من بلد لأخر وبأن ألمكتسبات آلتي ننعم بها في هذا ألبلد ألحبيب وهذا ألوطن ألعزيز لا ينعم بها غيرنا من هذه ألدول. صحيح بأن هناك أشياء أخرى تغيب عنا ونحن في حاجة ماسة إليها لكن ألإصلاحات لا تأتي بين عشية وضحاها
ألعجيب من هذا أننا نسمع كثيرا ألمنظمات ألشبابية ، أليس هناك كهول وشيوخ مهضومة حقوقهم ولا يعانون من آلتهميش أكثر من غيرهم ؟ إنهم إباؤكم وأمهاتكم يا شباب 20 فبراير ،أنهم شباب 20 غشت أللذين ضحوا بالغالي والنفيس من أجل هذا ألوطن ومن أجلكم لتنعموا بالحرية ويفكون عليكم قيود ألاستعمار يوم ثورة ملك وشعب ، إنه تلاحم تلقائي بين ألمناضل ألأول ألمغفور محمد ألخامس
رحمه آلله وشعبه آلوفئ.
هذه آلأجيال ألسابقة عاشت فراغآ كبيرآ ولم تنعم بما أنعمتم به أنتم في عهد حفيد ألمناضل ألكبير محمد ألخامس تغمده آلله برحمته وأسكنه فسيح جناته.
إنه محمد ألسادس نصره آلله وأيده ألذي رسم لنا ولكم ورقة طريق كلها تطلعات وكلها إصلا حات جديدة في عصركم ألجديد ، إنه تغيير من أجل إسعادكم ومن إرساء دولة ألحق والقانون لمستقبل زاهر
وليوم أشرق من غيره.
ألجيل ألسابق سبقكم بتجربته وحنكته في ألتعامل مع ألأوضاع بكل رزانة ودون تسرع ولهذا ينصحكم
بالحفاظ على هذه ألمقومات وللأحد بعين ألاعتبار بهذه ألتجربة ألكبيرة آلتي لم تأتي عن طريق ألصدفة ولكنها أتت بحسن ألرشد والرشاد.
لقد قالوا زمان "لزربوا ماتوا" وزادواوقالوا " بلمهل تيتكل بدنجال"

أمامكم صفحة جديدة بيضاء لا تلو يتوها بأيديكم ، حافظوا على بياضها و صفائها حتى نكتب معا تاريخا جديدا ممزوجا ببصمات كل ألأجيال ألسابقة واللاحقة إنشاء آلله.



_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Qui sème le vent récolte la tempète

Message  ibrahim le Jeu 17 Mar - 0:39


من يزرع ألرياح يحصد ألعاصفة

هناك أناس لا يهمهم إصلاح ولا ديمقراطية ولا حرية ولا ألعيش ألكريم ولا حتى ألاستقرار ألنفسي منه ألذاتي والمعنوي. شغلهم ألشاغل هو ألعبث بمقومات هذا ألبلد ألأمين ، نشر ألبلبلة وآلتحتريض على تنظيم بما يسمونها احتجاجية ولكنها فالواقع استفزازية تورطهم ومن دفعهم إليها إلى ألعصيان وآلتئامر على أمن ألدولة واستقرارها. "ألفتنة أشد من ألقتل"
هذه ألمناورات وهذا ألتحايل نسميه عندنا وعند ألحكماء والمغاربة ألعقلاء با "ألزيغة"أو بعبارة أصح : لقد أزاغوا عن ألطريق بعد ما
زاغت قلوبهم ألمشحونة بالحقد والكراهية والحسد والعداء لهذا ألوطن ألعزيز. كما يسوؤون للمغاربة ولمواطنتهم آلراصخة ولكل ألمبادئ ألإنسانية والمقومات ألروحية والأخلاقية آللتى يحثنا عليها ديننا ألحنيف وضما ئرنا ألحية.
صحيح بأن ألحرية ألواسعة أللتي لا يحضا بها غيرنا في كثير من ألدول ألعربية والجيران لخير دليل ، وهذا مايلاحظه ألمواطن العادي والبادئ في ألمغرب وخارجه.
لست بمخزني كما أتهمني بعضهم ، ولا بحكومي ، ولاأنتمئ إلى أي حزب من ألأحزاب ولا ألعقائد لكنني مواطن عادي ، مسالم صالح أسعى للإصلاح ، بغيرتي عليك يا وطني أفديك ولو بريشتي ، ولو بكلمة طيبة في حقك يا وطني.


أختم تدخلي هذا بهذه آلآية ألكريمة :" ربنا لا تزغ قلوبنا بعد إذ هديتنا وهب لنا من لدنك رحمة إنك أنت ألوهاب

_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Manifestation du 20 février entre citoyenneté et dérive

Message  ibrahim le Mer 9 Mar - 2:26

Manifestation du 20 février entre citoyenneté et dérive

La liberté d’expressions, la large démocratie et la bonne foi des uns et des autres sont pour quelques choses dans la déroute de quelques éléments fouteurs de troubles. La programmation de la dite manifestation dans des moments difficiles que traverse le monde arabe, et celle de notre intégrité territoriale était mal venue. En bon citoyen il faut voir les choses de multiple visions et de mesurer l’intensité de cette électrification qui nous engendre de tous les cotés afin de prendre une telle décision qui puisse nuire à notre stabilité et au pays tout entier. A quoi sert de brandir des slogans « nous aimons notre roi, vive le roi Mohamed VI vive le Maroc » et puis on se déchaine pour saccager, casser, bruler, massacrer, semer le trouble et vandaliser les biens d’autrui et de l’état. C’est inacceptable d’un bon citoyen qui se respecte d’agir ainsi et de mettre en cause cette liberté dont nous jouissons tous sous le règne de notre auguste jeune roi que Dieu le glorifie et le protège des ennemis et détracteurs qui n’attendent et ne guettent que le moment propice pour attaquer et dire des mensonges sur leurs antennes et journaux. La responsabilité est lourde à assumer on bon citoyen, soyons clairvoyant et sages, pensons à l’intérêt général de notre pays le Maroc. Toutefois il ne faut pas minimiser les choses et dire des cas isolés de part et d’autre à Al-Hoceima, Larrache, Séfrou, Marrakech et le reste ! C’est indigne et malheureux d’entendre et de voir les événements avec lesquels s’est clôturée la manifestation. C’est une bonne leçon à retenir pour tous, dans l’avenir que chacun prend sa responsabilité du coté des initiateurs et organisateurs de manifestations (bien gérer et organiser leurs manifestants : listes des participants, badges ou macarons, cordon de sécurité afin d’éviter les infiltrations des intrus.etc.)Et du coté des autorités exiger une garantie et assurance aux organisateurs de ce genre de manifestations avant de délivrer l’autorisation du déroulement afin qu’ils prennent en considération les dégâts qui peuvent se produire le cas échéant.

signé:Ibrahim.khiati

_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Quel genre de mouche a piquée les Arabes

Message  ibrahim le Mer 9 Mar - 2:23


Quel genre de mouche a piquée les Arabes



Le martyre Bouazizi , si on peut l’appeler ainsi car selon la religion musulmane, le suicide ne donne pas cette attribution, mais on peut dire tout court qu’il s’est sacrifié de lui même pour les autres. Certes feu Bouazizi était cette fameuse étincelle qui a embrasée tout le monde Arabe en commençant par la Tunisie sa mère patrie et l’Egypte dont avaient assisté au détrônement de Ben Ali et de Moubarak et le renversement de leurs pouvoirs. Au Yémen et en Libye le peuple révolutionnaire est sur le point de réussir le même coup mais pas à n’importe quel prix surtout en Libye ou le fou Kadhafi joue le tout pour le tout, alors qu’Abdallah Saleh peut suivre l’issue de Ben Ali et Moubarak malgré qu’il tient encore, mais ses jours sont comptés.

Au Bahreïn la tension est instable et à Oman la chaleur de l’embrasement se fait sentir à un degré moins qu’ailleurs, en Jordanie et en Irak aussi les événements risquent de couter cher. si on fait un retour au Maghreb pour relever la température enregistrée à nos jours en Algérie et au Maroc la situation est un peu compliqué. Tout d’abord l’Algérie est vraiment une énigme qui donne beaucoup à réfléchir suite à la complexité du pouvoir qui gère les affaires de ce pays frère, est ce le président Bouteflika ? Est ces les généraux, est ce le FLN ? Ou bien tout ce beau monde qui partage le pays et ses richesses .personnellement je ne vois pas comment le changement puisse voir le jour malgré les agitations timides qui jouent au cache cache de temps en temps, la lueur du changement est lointaine pour l’instant.
Si on revient à notre pays le Maroc, on peut dire selon la majorité des marocains que la situation est tout à fait autre que chez nos voisins car les reformes sont bien entamés depuis le gouvernement de Mr Youssoufi et surtout après l’intronisation de notre auguste roi Mohamed VI et depuis l’évincement de feu Basri dès les premiers jours, les choses ont bien changés c’est un constat réel que nous approuvons. Mais malheureusement il ya toujours ce « Mais » la locomotive est bien en marche mais les wagons doivent suivre et éviter d’entraver cette marche tracée par notre souverain. Certes il y a beaucoup de choses qui restent à faire dans les réformes et passer à la vitesse supérieure pour voyager confortablement dans ce train d’un grand pays qui est le Maroc. Les réformes dont notre jeune roi est très attaché doivent se poursuivre dans les règles de l’Art dans beaucoup de domaines.
La démocratie sociale, la corruption, les abus de pouvoir, le clientisme, la spéculation, la santé publique, l’éducation, le travail et le remaniement de la constitution et sa finalisation afin qu’elle réponde aux attentes du peuple, du champ politique qui est à structurer afin d’évoluer et donner au pays un vrai paysage démocratique. En tant que simple et modeste observateur et non pas politicien, je pense que c’est un bon signe que les peuples secouent leurs gouvernements de leur sommeil pour qu’ils se réveillent en agissant dans le bon sens, mais ce qui est bien regrettable dans ces soulèvements c’est qu’on imite facilement et dans l’immédiat sans temporisation les uns des autres. Pourquoi ne pas attendre l’apaisement de la situation en Tunisie, que le nouveau pouvoir prend son souffle et la stabilité règne dans ce pays pour que les égyptiens reprenne le flambeau pour la même aventure, au lieu d’ouvrir des soulèvements partout dans les pays arabes et créer des crises dans ce monde qui est le notre et ailleurs c’est une réflexion qu’il faut prendre au sérieux afin de mieux cerner les conflits entre les peuples et leurs gouvernement et éviter les désastres qui peuvent se produire(l’exemple de la Lybie est bien vivant).Alors cette mouche qui piquent uniquement les arabes n’est pas de fabrication israélienne par hasard.

Signé :Ibrahim Khiati


_________________
fraternellement Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment définir la Citoyenneté

Message  ibrahim le Mar 16 Fév - 10:28



naima bouingal le Dim 24 Jan - 11:35

Si Hifad ,
Ne m'enveuillez pas si je disparais pour réapparaitre de manière aussi intempestive. Tout d'abord bonjour et bonne et heureuse année à tous. Cette histoire d'enfants qui font des études et qui ne travaillent pas est particulièrement affligeante. avec une licence en droit ne peut -on se diriger vers le notariat? pour travailler pour son propre compte? Et l'Encg , j'ai toujours pensé que les écoles de commerce offraient des posssiblités plus grandes d'accés au marché du travail. Je vous parle de cela parce-que moi-même j'ai une fille qui fait des classes préparatoires en vue d'intégrer une école de commerce et sa soeur qui est en terminale s'apprête à suivre le même chemin. Je passe sur les détails coût etc. J'ai une amie dont la fille a fait l'encg à Agadir . Elle a trouvé des stages à casa dont un chez Air liquid. Il faut passer par des stages si on veut être pris quelque part.

Avec mes salutations



naima bouingal


Re: Comment définir la citoyenneté ?



Hifad le Dim 24 Jan - 13:38



Bonne année également et bon retour parmi nous.Quant au problème du chômage
des jeunes, permettez-moi de vous dire en tant que père habitant dans
une petite ville comme Essaouira , que j'ai trimé pendant cinq ans pour
qu'ils aient ces diplômes avec une moyenne de 5000 dhs à 6000 dhs/mois
pour deux enfants et c'est le stricte minimum:je leur avais loué un
appartement près de la faculté de droit à 2200 dhs/mois , plus 250 dhs
pour l'internet ,100 dhs pour le concierge et 100 à 200 dhs pour
l'électricité et 1500 dhs par mois chacun .Une partie de la vente d'un
terrain y passée , une autre partie de la vente d'un appartement à El
ghazoua , le seul que je possède à Essaouira en plus d'une partie de ma
prime de départ volontaire.Environs 230000 Dhs .Aujourd'hui pour les
envoyer de nouveau pour des entretiens et des stages impayés de six
mois avec 99% de chance de se trouver comme au point de départ avec les
regrets de la boite,il faut de nouveau un loyer , des frais de
nourriture , de déplacement , etc.Je n'en peux plus.Vous dites le
notariat ? Le notaire peut les retenir pendant des années comme simples
commis, de la main d'œuvre gratuite , et les remercier par la suite.Que
faire ? Pour les études oui,je ne peux pas dire non en tant qu'ancien
enseignant , mais désormais mettez de côté de quoi leur créer leur
propre projet si vous ne voulez pas tomber dans le même piège que nous
, vos ainés. Il faut multiplier par deux ou trois les problèmes des
habitants des grandes villes en ce qui concerne ceux des petites
villes.Pour changer la situation , il nous faut des armes car nous
sommes dirigés par des ennemis même si c'est dur à dire !Bon courage
car nous en aurons bien besoin :




Hifad




Re: Comment définir la citoyenneté ?



naima bouingal le Dim 24 Jan - 17:11

C'est vrai que nous avons besoin de beaucoup de courage . Je suis dans la même situation car moi j'ai fait la bêtise (?) de les mettre à l'école française à Rabat . Elle a englouti de très grosses sommes et je ne suis pas au bout du tunnel : classe prepa en France (ça va encore car elle est dans un lycée public d'Etat avec internat je n'envoie pas plus de 5000 dh par mois) , suivra une école de commerce sur place or là-bas les écoles sont payantes et très chères . Il a fallu aussi vendre un bien pour faire face . Je me persuade qu'investir dans l'éducation reste encore le meilleur choix mais est-ce si sûr en ce qui concerne le Maroc...




naima bouingal
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Comment définir la Citoyenneté

Message  ibrahim le Mer 23 Déc - 2:33

Comment définir la citoyenneté ?

Hifad le Jeu 17 Déc - 20:58


Le débat de ce soir , mercredi 16 décembre 2009, sur 2M , à propos de la citoyenneté , suite à cet épineux problème d'Aminatou Haidar ,m'a particulièrement interpellé .Voici quelques questions pour lancer le débat:

Comment définir la citoyenneté ?

Depuis quand peut-on parler de citoyenneté au Maroc ?

N'y a-t-il pas échec de l'Etat Nation et jacobin imposé au Maroc par les colons français et un retour aux valeurs traditionnelles de la grande famille et de la tribu ?

Ne qualifie-t-on pas en France même de tribu son club sportif , son groupe d'amis ou habitants du quartier ?

Pourquoi fait-on toujours au Maroc , depuis le protectorat , un lien entre la modernité et l'union nationale ?

Ne peut-on pas rester forts et unis dans la diversité ?

A qui profite l'union nationale actuellement ?

Quels sont les droits et les devoirs d'un citoyen?

Quel est le statut juridique d'un citoyen marocain ?

Quels rôles un citoyen peut-il jouer dans la société ?

Quelles sont les valeurs attachées à cette citoyenneté ou qu'on cherche à lui faire attacher ?

En quoi la citoyenneté est-elle la manifestation d'une identité commune ou qu'on veut qu'elle soit ainsi ?

La citoyenneté n'est-elle aujourd'hui qu'une citoyenneté juridique ?

Pourquoi la citoyenneté est-elle toujours en construction ou qu'on veut qu'elle soit ainsi ?

Que peut bien signifier la citoyenneté pour un chômeur diplomé ou pas , un "harrag" , un paysan et pour ses parents également dans le besoin ?

Qui peut croire aujourd'hui à l'égalité des chances à l'école ?

La qualité de sujet n'est-elle pas en deça de celle de citoyen ?

Qui peut garantir l'égalité des droits et des devoirs des citoyens ?

Peut-on parler d'un Etat de droit , de pluralisme et de démocratie au Maroc (et même en France ) d'aujourd'hui ?

Comment se débarrasser de la corruption , du clientélisme, de l'entreprise familiale , du secteur informel etc ?

80 % des richesses de ce pays ne profitent-elles pas à 5 % seulement de la population ? Comment renverser cette situation soutenue par de grandes puissances de par le monde ?

Avons nous le droit de choisir ou pas notre religion ?

Avons nous le droit de définir nous-mêmes ce que nous entendons par nationalité ou continuer à subir celle des autres ? Si c'est oui peut-on le faire dans le cadre des lois et de la constitution actuelle ?

Combien sont les marocains qui acceptent aujourd'hui de partager avec les autres les richesses qu'ils ont injustement accumulées ?

Qui est ce syndicat , ce parti , ce gouvernement ou ce parlement qui a jamais soulevé le problème de la limitation des richesses au Maroc ? Et pourtant seul un partage équitable de ces richesses peut sauver le pays d'une guerre civile différée de jour en jour ?

Quel est enfin le vrai problème posé par la citoyenne Aminatou Haidar ou par une administration incompétente , rétrograde et complétement dépassée par les événements ?




La citoyenneté

ibrahim le Ven 18 Déc - 18:19


On distingue 3 étapes de la citoyenneté :
La citoyenneté civile correspondant aux libertés fondamentales (liberté d’expression, égalité devant la justice, droit de propriété) ;
la citoyenneté politique fondée sur la participation politique (le droit de vote, le droit d’éligibilité, le droit d’accéder à certaines fonctions publiques, le droit d'être protégé par cet État à l'étranger) ;
La citoyenneté sociale résultant de la création de droits socio-économiques (droit à la santé, droit à la protection contre le chômage, droits syndical).
Néanmoins, l’idée de débattre autour de la
Citoyenneté, surtout par des jeunes, montre que cette génération a plus conscience des problèmes à traiter, ce qui permettra de faire de cette citoyenneté un automatisme chez tout un chacun.
Mais posons-nous une petite question : c’est quoi être citoyen ? Certains vous diront c’est servir sa patrie, d’autre affirmeront qu’être citoyen c’est respecter les constitutions. Je dirai qu’être citoyen c’est se comporter comme tel avec tous les devoirs et les obligations qui en découlent, sans vouloir une contre partie ou aspirer à un quelconque pouvoir ; être citoyen c’est respecter sa citoyenneté. Parce que la citoyenneté cela se mérite et surtout cela se renforce.
Cependant, il faut se demander pourquoi on ne ressent pas cette citoyenneté ? Le citoyen marocain, en allant chercher le moindre papier à l’administration se retrouve ignoré voir humilié, comme s’il demandait de la charité alors que c’est son légitime droit. Sans oublier la marge sociale qui ne cesse d’accroître de jour en jour ; on se demande des fois si la majorité des gens est bien placée dans cette marge.
Avez-vous une seule fois dans votre vie songé à apprendre par cœur le chant national ? Portez-vous un intérêt pour l’histoire de notre pays « Maroc » ? Connaissez-vous chaque partie de votre territoire ?
Les gens qui vivent dans la campagne naissent-ils tous leurs droits que ce soit humain ou nationaux ?
Sinon comment les aider à mieux les citoyenneté et mieux de les utiliser pour se protéger des autres ?







_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim






Re: Comment définir la citoyenneté ?

Hifad le Ven 18 Déc - 20:51


Qu'est-ce j'entends , personnellement, par citoyenneté?

Concretement , j'ai rendu de loyaux services pour mon pays pendant trente-deux années en contre-partie d'un salaire dérisoire qui m'a fait goûter à toutes les misères imaginables.Je n'ai jamais triché dans mon travail ni cédé à la tentation de la corruption malgré le besoin.J'ai perdu deux de mes meilleurs amis car je ne veux pas aider leurs proches , qui ne le méritent pas , à entrer au Centre de Formation des Instituteurs.J'ai dénoncé mon supérieur immédiat , ce qui a transformé ma vie professionnelle en un enfer pendant des années impunément .Je n'ai jamais imposé quoi que ce soit à mes enfants ou à mes élèves ou stagiaires.J'étais élu par mes camarades de classe comme leur délégué au bureau de la coopérative scolaire , puis président de la coopérative par mes camarades délégués au collège Akensous.J'ai appris dès cette époque ce que signifie voter , le scrutiin majoritaire à deux tours avec majorité absolue ou relative.Je me suis présenté une fois en tant que candidat indépendant aux elections communales contre un milliardaire en obtenant trois voix mais en jouant mon rôle jusqu'au bout , dans la dignité , avec le dépôt de ma plainte auprès du juge qui supervise les elections à la Province contre l'utilisation de l'argent pour soudoyer les electeurs puis nous avons déposé une plainte collective auprès du tribunal de première instance sans aucun résultat.J'ai fait tant de sacrifices pour que l'une de mes filles ait sa licence de droit privé en français , pour que mon fils ait la sienne à l'Ecole Nationale du Commerce et de Gestion(ENCG) et pour la troisième un modeste diplome professionnel en bureautique , tous chômeurs à ce jour .Je suis un amazigh qui est arrivé à Essaouira à l'été de 1957 , ne comprenant pas un seul mot en arabe.J'étais obligé d'apprendre , dès la première année , l'arabe dialectal dans la rue avec David et George, l'arabe classique et le français à l'école.Les lois font de moi un sujet et la Constitution fait de moi un arabe et un musulman , à priori , sans mon consentement.Qui suis-je ? Un amazigh chez moi , dans mon douar et ma tribu pour le moment et un arabe et musulman dans la rue et vis-à-vis des institutions. Suis-je un citoyen ? Actuellement non , malgré ce laisser-passer provisoir que constitue ma carte d'identité , quelques actes fonciers et une terre où j'ai droit juste aux 80 centimètres de terre de surface , le sous-sol appartenant à l'Etat même l'eau et il ne reste que l'oxygenne pour le moment.Quand est-ce que je peux dire que je suis citoyen ? D'abord si ma langue est devenue , par la constitution , officielle avant l'hebreux et l'arabe dans l'ordre de notre arrivée sur cette sainte terre d'une manière démocratique.Je veux être libre par des lois de choisir ou pas ma religion.Je dois avoir droit d'appartenir à un parti amazigh qui n'existe pas à ce jour.Je veux qu'il y ait une limitation des richesses au Maroc et qu'elles soient réparties entre les citoyens d'une manière équitable.Je veux avoir le droit de vivre confortablement dans mon village et avoir accès à l'eau , à l'électricité, à l'école du primaire au supérieur.Je veux voir mon village avec des routes et des services convenables.Ni mon village , ni ma tribu , ni ma langue , ni mes idées de libre penseur ne font de moi un citoyen marocain vis-à-vis des institutions actuelles.On exige de moi enormément de devoirs mais je n'ai aucun droit .Je veux que ma région soit autonome ,que j'y travaille, que je parle et que j'ecrive ma langue, que mes enfants soient fiers de leurs ancêtres et de leur histoire alors que l'ecole actuelle les transforme en nos propres ennemis.J'ai soixante et un an et je souffre comme l'enfant que j'étais en 1957 face à ce racisme légalisé et institionnalisé .Que faire face à cette inextricable situation ? Commençons par cette devise : Ce que je veux pour moi , je le veux aussi pour l'autre !






Re: Comment définir la citoyenneté ?

ibrahim le Ven 18 Déc - 22:52



<BLOCKQUOTE class="content clearfix">Hifad a écrit:Qu'est-ce j'entends , personnellement, par citoyenneté?

Concretement , j'ai rendu de loyaux services pour mon pays pendant trente-deux années en contre-partie d'un salaire dérisoire qui m'a fait goûter à toutes les misères imaginables.Je n'ai jamais triché dans mon travail ni cédé à la tentation de la corruption malgré le besoin.J'ai perdu deux de mes meilleurs amis car je ne veux pas aider leurs proches , qui ne le méritent pas , à entrer au Centre de Formation des Instituteurs.J'ai dénoncé mon supérieur immédiat , ce qui a transformé ma vie professionnelle en un enfer pendant des années impunément .Je n'ai jamais imposé quoi que ce soit à mes enfants ou à mes élèves ou stagiaires.J'étais élu par mes camarades de classe comme leur délégué au bureau de la coopérative scolaire , puis président de la coopérative par mes camarades délégués au collège Akensous.J'ai appris dès cette époque ce que signifie voter , le scrutiin majoritaire à deux tours avec majorité absolue ou relative.Je me suis présenté une fois en tant que candidat indépendant aux elections communales contre un milliardaire en obtenant trois voix mais en jouant mon rôle jusqu'au bout , dans la dignité , avec le dépôt de ma plainte auprès du juge qui supervise les elections à la Province contre l'utilisation de l'argent pour soudoyer les electeurs puis nous avons déposé une plainte collective auprès du tribunal de première instance sans aucun résultat.J'ai fait tant de sacrifices pour que l'une de mes filles ait sa licence de droit privé en français , pour que mon fils ait la sienne à l'Ecole Nationale du Commerce et de Gestion(ENCG) et pour la troisième un modeste diplome professionnel en bureautique , tous chômeurs à ce jour .Je suis un amazigh qui est arrivé à Essaouira à l'été de 1957 , ne comprenant pas un seul mot en arabe.J'étais obligé d'apprendre , dès la première année , l'arabe dialectal dans la rue avec David et George, l'arabe classique et le français à l'école.Les lois font de moi un sujet et la Constitution fait de moi un arabe et un musulman , à priori , sans mon consentement.Qui suis-je ? Un amazigh chez moi , dans mon douar et ma tribu pour le moment et un arabe et musulman dans la rue et vis-à-vis des institutions. Suis-je un citoyen ? Actuellement non , malgré ce laisser-passer provisoir que constitue ma carte d'identité , quelques actes fonciers et une terre où j'ai droit juste aux 80 centimètres de terre de surface , le sous-sol appartenant à l'Etat même l'eau et il ne reste que l'oxygenne pour le moment.Quand est-ce que je peux dire que je suis citoyen ? D'abord si ma langue est devenue , par la constitution , officielle avant l'hebreux et l'arabe dans l'ordre de notre arrivée sur cette sainte terre d'une manière démocratique.Je veux être libre par des lois de choisir ou pas ma religion.Je dois avoir droit d'appartenir à un parti amazigh qui n'existe pas à ce jour.Je veux qu'il y ait une limitation des richesses au Maroc et qu'elles soient réparties entre les citoyens d'une manière équitable.Je veux avoir le droit de vivre confortablement dans mon village et avoir accès à l'eau , à l'électricité, à l'école du primaire au supérieur.Je veux voir mon village avec des routes et des services convenables.Ni mon village , ni ma tribu , ni ma langue , ni mes idées de libre penseur ne font de moi un citoyen marocain vis-à-vis des institutions actuelles.On exige de moi enormément de devoirs mais je n'ai aucun droit .Je veux que ma région soit autonome ,que j'y travaille, que je parle et que j'ecrive ma langue, que mes enfants soient fiers de leurs ancêtres et de leur histoire alors que l'ecole actuelle les transforme en nos propres ennemis.J'ai soixante et un an et je souffre comme l'enfant que j'étais en 1957 face à ce racisme légalisé et institionnalisé .Que faire face à cette inextricable situation ? Commençons par cette devise : Ce que je veux pour moi , je le veux aussi pour l'autre !
</BLOCKQUOTE>

salut hifad
ton écrit reflète bien la situation que nous vivons tous ou plutot la majorité
des gens comme toi , moi et l'autre et c'est cette situation qui nous poussent tous à poser
la mème question sur la citoyenneté Marocaine .
Je pense que le tout se repose sur une chose primordial qu'est la JUSTICE
et sans justice on ne peut pas parler de citoyenneté ou de civisme ou de démocratie car
c'est la base et sans la base on ne peut batir que des chateaux de sable et rien d'autre.
mais comme on est toujours optimiste on éspère voir cette lueur de justice qui tarde à venir.

_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim






les droits d un citoyen vers sa societe

hamid kaabour le Sam 19 Déc - 10:55


Quel que soit votre âge, votre niveau social, votre religion, la marque de
votre cigarette si vous fumez ou encore la superficie de votre domicile;
n’oubliez jamais que vous êtes marocain ! Autrement dit, que vous avez des devoirs et certainement des
droits.

Cher citoyen, vous vous demandez certainement
quels sont vos devoirs,
assurez vous, je vais vous simplifier la vie ! Je vous demande juste de ne pas
faire aux autres ce que vous voulez pas qu’on vous fasse, exemples : Vous
détestez vous faire voler ? Alors ne volez pas , vous n’aimez pas voir des
ordures devant votre porte ? N’en jetez pas devant les portes des autres. J’ai
un exemple plus concret : ça vous fait pas plaisir que des gens disent du mal de
vous ? Alors ne méditez non plus ! C’est simple, non ?
Monsieur le citoyen marocain, vous voulez un conseil ? « Baraka men naass,
Jem3ou Rasskoum*! », on est assez dépassés comme ça, ça suffit ! Il faut
rattraper ce retard que nous traînons depuis des années. Arrêtons de maudire
notre situation et celle de notre pays, faisons quelque chose pour notre avenir
et celui de nos enfants et ne restons pas passifs. Nzidek un autre conseil ?
Respectez la lois au lieu d’en avoir peur, pourquoi s’arrêter au feu rouge
seulement quand il y’a un policier ? Pourquoi avoir peur des personnes qui ont
une autorité ? …
Je voulais vous parler aussi de corruption, je sais que vous avez pas envie
d’attendre mais vous n’êtes pas une vache à lait, faites valoir vos droits et
soyez sur qu’un jour on vous demandera plus de tadwira** pour un acte de
naissance ou autre papier administratif.
Notre pays a besoin de personnes qui font de leur mieux pour le faire
avancer, on veut des gens responsables qui respectent les autres et la lois.
Nous sommes en retard dans beaucoup de domaines et ça ne sert à rien de nous
lamenter sur notre sort, il faut travailler, travailler dur pour arriver au but
et de voir notre pays développé !
J’aimerais finir par une citation, certains penseront qu’elle n’a pas sa
place sur cette lettre, mais je pense que si. La haine est une saloperie,
la vie est trop courte pour passer son temps à avoir la haine, ça n’en vaut pas
la peine.
Gardez la en tête ça vous servira peut être un jour !
* Arrêtez de dormir, ressaisissez vous !






Re: Comment définir la citoyenneté ?

Hifad Aujourd'hui à 11:25


Cher si hamid

Tu as préféré insérer cette lettre dont l'auteur est anonyme et dont tu partages certainement les idées.Il commence par se substituer au citoyen en commençant par :"Cher citoyen, vous vous demandez certainement quels sont vos devoirs." pour orienter la discussion là où il veut justement.Pourquoi ne pas commencer par "cher citoyen , vous vous demandez certainement quels sont vos droits".En insistant de prime abord sur les devoirs et le respect des lois , l'auteur ne peut être qu'un agent de l'Etat ou à son service et lui fait de la propagande.Un simple citoyen civil insistera avant tout sur ses droits qui ne sont garantis par aucune lois alors que l'Etat , lui , a tous les moyens : les lois , les prisons , les amendes , etc pour imposer au citoyen des devoirs d'une manière unilatérale et de le punir moralement et physiquement au cas où il ne les respecterait pas.Il y a au Maroc un énorme déséquilibre entre les droits et les devoirs pour des raisons historiques évidentes : les diverses occupations du pays , une interprétation erronée de la religion, une solidarité d'intérêts entre la minorité au pouvoir et les grandes puissances occidentales , fait vêcu comme une fatalité de la région depuis l'Antiquité et surtout l'analphabétisme contrôlé des citoyens , cet atout de tous les pouvoirs successifs au pays depuis toujours. .Peut-on parler d'un contrat social au sens moderne du terme au Maroc ? Nos institutions issues de quarante années de dictature ont perdu toute crédibilité.Nos syndicats,nos partis,notre parlement sont crées par l'Etat et restent , avant tout, à son service d'où l'impasse actuelle: chacun attend que le Roi prenne les choses en main.Personne,même le premier Ministre, ne peut prendre d'initiatives et en assumer la responsabilité vis-à-vis du peuple.Il ne suffit pas d'avoir des lois les plus modernes du monde dans un pays comme le notre car, sur le terrain , elles ne seront jamais appliquées et seront constamment contournées pour de multiples raisons qui restent un tabou à ce jour.On nous transforme tous en faux acteurs d'une réalité créée de toute pièce .Nos citoyens , face à la caméra, à l'écrit ( comme ici ) et aux agents d'autorité débitent d'une manière inconsciente , automatiquement , tous les slogans dont on les bombarde à longueur de journée dans les médias nationaux et étrangers par complicité , comme cette lettre anonyme que tu as insérée en guise de réponse.Je sais que tu penses autrement , mais tu n'arrives pas à te débarrasser de cette seconde nature qu'on nous a collée à la peau depuis cinq décennies et cela continue de nos jours sans aucune éclaircie à l'horizon .Et pourtant , il faut bien changer cette réalité artificielle et négocier nos droits et nos devoirs sur un pied d'égalité avec les responsables.Les peuples sont de plus en plus solidaires face à ceux qui les dominent et qui ne sont pas prêts à lâcher du lesse.Le combat édifiant , ces derniers jours de la citoyenne Aminatou Haidar et la solidarité qui lui a été manifestée de par le monde laisse entrevoir un grand espoir de changement dans le contrat qui lie le citoyen et l'Etat.
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment définir la Citoyenneté

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum