Mogador-Taghart-Essaouira _ آلصويرة. ثاغارت. موكادور
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Ma ville
أهواك ! مدينتي أهواك يا مدينتي دون غيرك لأني رئيت آلنوربين ظهرانك أهواك حتى لا أهوى سواك ليرفرف ألقلب والفؤاد لك أنا منك مهما أبعدوني عنك وسيضل ألحنين يشدني إليك لن يرتاح البال حتى أزورك ولن تنام عيني حتى أتفقدك لقد قالوا عنك مدينة ألرياح وأجمعوا لك وإليك كل آلسواح بأنكي قبلتهم وراحتهم فقصدوك كثيرا منهم عمروك وأسكنوك وآخرين تملكوا واستثمروا بك فما مكانتي بين هؤلاء وهؤلاء فلا حول ولا قوة لي إلا صبري لا حيلة لي ألا دمعتي وحزني عليك

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Le Coran/القرآن الكريم

Croyances berères

Aller en bas

Croyances berères

Message  ibrahim le Jeu 18 Fév - 4:30



Hifad le Mar 9 Fév - 7:46

La
mythologie berbère et les croyances berbères concernent les croyances
des premiers Berbères d'Afrique du Nord. Celles-ci doivent beaucoup à
l'influence de la mythologie égyptienne, ainsi qu'aux croyances des
autres peuples de la région : Phéniciens, Juifs, Grecs, Romains et
Arabes.

.: Pratiques funéraires



Les
Berbères et leurs ancêtres (Capsiens et Ibéromaurusiens) croyaient à la
vie après la mort. Tout d'abord, ils enterraient leurs morts dans des
trous à même le sol. Quand ils se rendirent compte que les animaux
pouvaient les déterrer, ils se mirent à les brûler, dans des trous plus
grands. Plus tard, ils ont brûlé les corps dans des tombeaux, tumulus,
monuments funéraires en pierres, et autres tombes. Ces tombes, d'abord
simples, ont évolué vers des formes plus élaborées, comme les tombes
pyramidales, dans lesquelles n'étaient enterrées que les personnalités
les plus importantes. La pyramide berbère la plus connue est celle de
Medracen.

L'archéologie révèle que les
corps des morts étaient peints en rouge, pratique d'origine capsienne.
Ils étaient enterrés avec des œufs d'autruche, des bijoux et des armes.
Ils pouvaient être enterrés dans un linceul ou brûlés en position
fœtale. Les Guanches quant à eux momifiaient leurs morts.


.: Le culte des morts



Selon
les auteurs de l'ouvrage The Berbers, le culte des morts chez les
Berbères était différent de celui des autres peuples antiques.
Pomponius Mela rapporte que les Auguléens divinisaient et vénéraient
leurs ancêtres. Lorsqu'ils les invoquaient afin de leur demander
quelque chose, ils dormaient dans leurs tombes pour que leur réponse
arrive durant le sommeil.

Hérodote
remarque la même pratique parmi les Nasamons, habitant autour de Siwa
et Augila : « Voici leur manière de faire des serments et d'exercer la
divination. Ils posent la main sur le tombeau des hommes qui parmi eux
ont la réputation d'avoir été les plus justes et qui sont considérés
comme ayant été des gens de bien, et jurent par eux. Pour exercer la
divination, ils se rendent aux tombeaux de leurs ancêtres ; ils y font
leurs prières, et y dorment ensuite. Si, pendant leur sommeil, ils ont
quelque songe, ils en font usage dans leur conduite. »


.: La culture mégalithique



Pour
les Berbères, comme pour beaucoup de peuples préhistoriques, la roche
est sacrée. Il existe plusieurs sites en Afrique du Nord, dont le plus
connu est le cromlech de Mzora (ou Msoura).

Le
monument de Mzora est composé de cercles de mégalithes entourant un
tumulus. Le plus grand d'entre eux culmine à plus de cinq mètres de
hauteur. Selon la légende, il s'agit de la tombe du mythique roi libyen
Antée.


.: Culte du soleil et de la lune

En
Berbère la lune et le dieu lunaire portent le même nom : Ayyur.
Hérodote mentionne que les Berbères antiques vénéraient la lune et le
soleil, auxquels ils offraient des sacrifices : « Les sacrifices des
nomades se font de cette manière : ils commencent par couper l'oreille
de la victime (cela leur tient lieu de prémices), et la jettent sur le
faîte de leurs maisons ; cela fait, ils lui tordent le cou : ils n'en
immolent qu'au Soleil et à la Lune. Tous les Libyens font des
sacrifices à ces deux divinités ». D'autres auteurs attestent ce culte,
ainsi que des graffitis, comme un « Solo Deo Invicto » relevé à
Thagaste.

.: Croyances partagées avec les Egyptiens



Les Égyptiens de l'Antiquité étaient les voisins des Berbères, et leurs mythologies partagent de nombreux traits.

Les
Berbères antiques orientaux vénéraient Isis et Seth, comme le montre ce
passage d'Hérodote : « [Les libyens] ne mangent point de vaches, non
plus que les Égyptiens, et ne se nourrissent point de porcs. Les femmes
de Cyrène ne se permettent pas non plus de manger de la vache, par
respect pour la déesse Isis, qu'on adore en Égypte ; elles jeûnent
même, et célèbrent des fêtes solennelles en son honneur. Les femmes de
Barcé non seulement ne mangent point de vache, mais elles s'abstiennent
encore de manger de la chair de porc. »

Osiris
était lui aussi vénéré en Libye, et pour Budge (et d'autres
universitaires), Osiris serait d'origine libyenne : « Toutes les
sources connues concernant Osiris montrent que c'était à l'origine un
dieu de l'Afrique nord-orientale, peut-être de Libye. »

De
leur côté, les Égyptiens reconnaissaient l'origine libyenne de Neith,
venu selon leur mythologie depuis la Libye pour s'établir dans le delta
du Nil. Certains portraits de dieux égyptiens, comme Ament, les
montrent pourvus d'attributs et bijoux typiquement berbères.

Le
dieu commun le plus remarquable est cependant Amon, peut-être le plus
important des dieux berbères. Honoré par les Grecs de Cyrénaïque, il a
été unifié à Baal suite à l'influence libyenne. Le plus grand temple
libyen dédié à Amon est celui de l'oasis Siwa. Les noms Garamantes et
Nasamons, désignant deux tribus berbères antiques, pourraient également
provenir du nom de ce dieu.
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum