Mogador-Taghart-Essaouira _ آلصويرة. ثاغارت. موكادور
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Ma ville
أهواك ! مدينتي أهواك يا مدينتي دون غيرك لأني رئيت آلنوربين ظهرانك أهواك حتى لا أهوى سواك ليرفرف ألقلب والفؤاد لك أنا منك مهما أبعدوني عنك وسيضل ألحنين يشدني إليك لن يرتاح البال حتى أزورك ولن تنام عيني حتى أتفقدك لقد قالوا عنك مدينة ألرياح وأجمعوا لك وإليك كل آلسواح بأنكي قبلتهم وراحتهم فقصدوك كثيرا منهم عمروك وأسكنوك وآخرين تملكوا واستثمروا بك فما مكانتي بين هؤلاء وهؤلاء فلا حول ولا قوة لي إلا صبري لا حيلة لي ألا دمعتي وحزني عليك

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Le Coran/القرآن الكريم

Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »

Aller en bas

Re: Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »

Message  ibrahim le Dim 8 Aoû - 4:28

Article déja publié dans le journal LIBERATION en avril dernier





Essaouira : L’arnaque des parkings



«Voici le ticket du prix que j’étais obligé de payer pour garer ma voiture au parking de la place Hassan II. J’ai beau essayer de rendre les gardiens à la raison en leur rappelant le prix de 2DH indiqué sur le cahier des charges pour les voitures, mais ils étaient intraitables, défiant la loi en exigeant 10 DH ! », nous a déclaré un citoyen scandalisé par l’attitude déloyale des gérants du parking de la place Moulay El Hassan à Essaouira.
En effet, le coupon cacheté et portant le nom du site en question comportait le prix de dix dirhams, contrairement aux termes du cahier des charges d’exploitation des parkings de la ville dont la gestion est déléguée à un privé.
Depuis plusieurs années, et comme nous l’avons soulevé auparavant, visiteurs et habitants subissent l’arnaque aux parkings de la ville dont la gestion est entachée au quotidien par plusieurs irrégularités.
« Il est tout à fait normal que les choses prennent cette mauvaise tournure, car les services de la municipalité n’osent pas assumer leur responsabilité quant au suivi de l’application et le respect de la convention d’exploitation des parkings de la ville. Il est également normal que les prix, les horaires et les locations ne soient pas respectés. Pire, une fois le marché acquis, l’exploitant des parkings procède, contrairement aux termes du contrat, à la répartition et la sous-location des sites gardés et repartir tranquillement avec sa marge de bénéfice. De ce fait, les citoyens sont à leur tour arnaqués par de nouveaux exploitants qui cherchent à tirer profit au détriment des intérêts des automobilistes », nous a confié un élu.
Ce qui est plus surprenant, c’est la réaction des responsables sollicités pour stopper ces actes déloyales. A chaque fois, ils demandent des plaintes écrites pour prendre les mesures qui s’imposent, alors qu’ils doivent mobiliser une commission de contrôle pour déceler ces irrégularités.
«Je sais qu’il est du devoir de chaque citoyen arnaqué de dénoncer ces pratiques et de déposer plainte auprès des autorités compétentes, mais, connaissant la réaction de nos responsables, il faut s’attendre au calvaire de la bureaucratie qui vous fera regretter votre requête. Je suis parfaitement convaincu que tout le monde est conscient des violations qui ont lieu au quotidien dans les parkings, et qu’ils n’auraient pas besoin de ma plainte s’ils avaient la bonne volonté de sévir», nous a confié un citoyen victime à son tour d’arnaque au parking de la place Moulay El Hassan.
D’autre part, nous avons été contactés par plusieurs citoyens qui ont déploré la mauvaise qualité des services au sein des grillades dont ils dénoncent également la cherté des produits et les harcèlements des vendeurs qui traitent les clients de façon très sélective et avec beaucoup d’agressivité, selon le témoignage d’un citoyen qui a goûté au mauvais traitement aux grillades de poissons de la ville.
«D’abord, on n’arrête pas de vous tirailler, une fois installés, on vous propose des prix qui n’ont rien à voir avec ceux affichés sur le panneau de l’Association des grillades des poissons à Essaouira. Nous avons même été traités avec arrogance et irrespect. C’était vraiment un mauvais début de notre séjour dans cette ville qui a beaucoup perdu de sa rigueur… », proteste un citoyen scandalisé par le comportement de certains vendeurs aux grillades sur la place Moulay El Hassan.
Malheureusement, la ville d’Essaouira qui a beaucoup perdu des atouts de son charme envoûtant, continue de perdre de son crédit auprès de ses admirateurs qui sont, à chaque fois, la cible de pratiques rappelant la « siba » (anarchie) qui perdure dans certaines activités liées au tourisme, au vu et au su des responsables locaux qui semblent attendre le déluge.






Jeudi 15 Avril 2010
_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »

Message  ibrahim le Jeu 5 Aoû - 5:21





Majid Naimi

مواقف السيارات بالصويرة
لا أخفيك سرا أننا أمام مشكل يحتاج لتدخل عاجل من طرف مسيري مدينة الصويرة فسكان المدينة وحتى زائروها يشتكون من تطفل مراقيبي مرافق السيارات وتقديمهم لتذاكر وهمية تحتوي على طوابع بإسم المدينة... مكتوب عليها أثمنة ليست بالمناسبة لزبناء كل سكان المدينة يعرفون أن المدينة تحتوي على خمس مرافق مرخص لها لكن نظرا للإكتاظ الذي تعرفه المدينة من طرف الزوار تم الإلتجاء للأرصفة كمواقف إضافية يحرسها مراقبون غرباء عن المدينة بدون ترخيص من السلطات المعنية يتلاعبون بالتذاكر ويضعون عليها ما يروق لهم بعيدا عن المراقبة التي تفتقدها المدينة.نطلب التدخل العاجل من المعنين بالأمر ووضع ضوابط ترضي سكان




Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »


Hifad le Lun 2 Aoû - 18:33

Spéculation à Essaouira

Nous avons cherché à acheter un terrain qui donne directement sur la double voie , entre Ounagha et Taftachte dans la mesure où la route principale Essaouira /Casablanca devient de fait une simple route secondaire par rapport à l’autoroute Casablanca/Marrakech. Le seul accès à l’autoroute pour Essaouira est constitué désormais par cette double voie Essaouira/Chichaoua. Le premier terrain que nous avons trouvé est d’une superficie de 4,5 hectares , à droite de la route , à partir d’Essaouira , mais dont la façade sur la route n’est pas à vendre ,occupée par la maison du propriétaire. En plus , cette situation à droite n’est pas favorable pour un projet .Il faut que le terrain se situe sur la gauche de la route en allant d’Essaouira dans la mesure où les clients potentiels viennent de Marrakech et une fois de retour d’Essaouira ont déjà les poches vides .Le deuxième terrain se trouve bien à gauche et il est titré .Il est d’une superficie de 2,4 hectares et son propriétaire veut 50 DH le mètre carré, ce qui fait 1100000 DHS .Le problème , c’est qu’il est traversé par deux chemins, dits de labour, et son propriétaire veut qu’on déclare seulement 600000 DHS et de lui remettre 500000 DHS « sous table » , ce que nous avons refusé .Le troisième terrain est d’une superficie de 1,3 hectare .Nous avons proposé à son propriétaire 800000 DHS , ce qu’il a accepté à condition de déclarer seulement 500000 DHS et de lui remettre 300000 DHS « sous table » , ce que nous avons refusé. Et pour tout déclarer sur papier , il nous demande le prix de 1000000 DHS. Le quatrième terrain est d’une superficie de 40 hectares non titré et le propriétaire veut que le client paie les frais du titre . Le prix est également de 5O DHS le mètre carré .C’est une belle terre agricole mais qui n’a pas accès sur la double voie. . Il suffit de multiplier par deux les recettes depuis que cette spéculation a commencé dans la Province d’Essaouira pour savoir le manque à gagner par les services de l’enregistrement .Ce sont là les deux cas possibles dans toute la Province , dans la ville ou les environs .On parle de la possibilité de l’avis de l’expert de l’Etat pour établir le prix mais cela sera une entrave pour la liberté de vente et d’achat .Et de nouveau , on interdit aux étrangers d’acheter des terres agricoles , une fois qu’ils ont acheté les meilleures parcelles de toute la région. De nouveau on parle de loyer de 99 ans , de s’associer avec un marocain , d’un titre et d’un permis d’habiter , etc. Mais les gros clients ne sont plus au rendez-vous :les immigrés ne viennent plus, la crise commence à se faire sentir partout . Et ce qu’on ne veut pas admettre , c’est que pour les spéculateurs étrangers , dits investisseurs , la mode Essaouira est passée , et se sont déplacés pour Dakhla à la recherche de nouvelles opportunités ou « hamza ».
Mohammed Hifad




_________________
Amazighement,Mohammed Hifad







Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »



ch'rif le Dim 1 Aoû - 23:42

voici l'etat des rues d'essaouira.les déchets ,les ordures partout.






Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »




ch'rif le Dim 1 Aoû - 23:17

cette photo est prise par david en2008.cet un panneau municipale qui montre les prixs .










Episode II



ibrahim le Sam 31 Juil - 12:20


Episode II



Les tarifs et le respet des prix.


Yahasra Ala Zmane ou on affichait les tableaux des tarifs à l‘entrée des Babs Haddada , Khouddara et j’en passe pour ne citer que ceux la et bien sur avec le Mtahssab qui veille au respect des prix et règle les petits conflits amiablement entre vendeur et acheteur. Aujourd’hui on est trop loin de tout ca et on dirait que le service des fraudes et du contrôle des prix à Essaouira sont en congé permanent.


Chacun applique les prix qui lui plaisent sans honte ni soucis afin de s’enrichir le plus vite possible au détriment du pauvre consommateur.

Du marchand ambulant en passant par le petit épicier, les grossistes, les drogueries, les dits superettes sans parler des cafés restaurants et j’en passe les prix sont exorbitants et donne du vertige. Faute de contrôle les souris dansent quand le chat est absent. Un exemple un pain rond soit disant fait maison est vendu à 1.70dh à 1.80dh et à 2.00dh, alors que la femme qui le prépare et fait la distribution le vend à 1.50dh.

1 litre de jus nectar orange est vendu à 14.00dh et puis à 10.00dh (le premier jour au mari et le lendemain à son conjoint svp)

Voir photo du ticket.

La bouteille d’eau Sidi Ali est vendue par les uns à 5.10dh, 5.20 et par d’autres à 5.50dh.

Pour mieux comprendre ce manège je vous invite à faire un petit tour panier en main comme une bonne ménagère dans le marché et aux souks et ailleurs et vous allez voir de vous-même la vérité toute nue pour me joindre et dire qui contrôle quoi dans cette pauvre ville qui est la notre.

Même le billet de transport Casablanca / Essaouira est en augmentation de 15dh le temps du Festival et en été par une compagnie qui se respectait dont leur service laisse à désirer ces derniers temps, (voir photo billet d’embarquement) ; par contre une autre compagnie du même confort peut être plus avec un service impeccable est à moitié prix 70.00dh au lieu de 145.00dh allez comprendre quelques choses dans ce phénomène.

Voulant inviter trois amis d’enfance à un restaurant de la ville on m’a fait regretté ce geste car le menu est aussi maigre que je le pensais mais la facture est salée, alors que le prix du même menu et plus copieux à Casa et Mohammedia est à divisé par trois.

Prendre un café, un thé, un soda ou une glace dans une terrasse de café ou glacier est un casse tète chinois vu qualité-prix et qualité de service il vaut mieux ne pas aborder

Car il me donne de la migraine pour que je le renvoie à plu tard. Car en comparaison avec la Tunisie que j’ai visitée en 1993 j’ai eu les larmes aux yeux par jalousie sur mon pays qui est le Maroc que j’aime et en bon citoyen, écoutez bien ceci : en étant un bon observateur, j’ai acheté une bouteille d’eau dite « Sabrina » chez un épicier à 0,50dinars ; le lendemain en pleine plage encore une fois la même bouteille tellement fraiche qu’en je ne reviens pas au même prix et pour lever le doute au restaurant je commande la même bouteille comme boisson et je m’aperçois que sur la facture la bouteille est toujours facturée 0,50dinars. Un autre jour dans la médina près de la mosquée Zeitouna j’aperçois un plateau en cuivre ou c’était gravé des versets de Coran (Ayats Al Kourssi) en demandant le prix on me répond 30dinars je dis au monsieur voulez-vous 15dinars et il me lance : « vous êtes Marocain » comme j’ai eu honte et il nous invite moi et madame à prendre un thé à la menthe (comme celui qu’on faisait dans le temps( Zizwa) tout me donnant une bonne leçon d’arithmétique (prix d’achat, bénéfice et prix de vente) en me présentant les barèmes et la nature des objets vendus dans son magasin d’artisanat car tout est bien réglementé et on ne badine pas avec les prix. La marge du bénéfice est fixé à 10 pour cent et sur ces 10 pour cent qu’on peut discuter et non pas sur le global.et je peux vous ajouter aussi que les prix sont unifiés dans tout le territoire tunisien que vous soyer à Tunis, à Sfax, à Soussa ou Mounastir c’est toujours le même prix pour ne pas trouver d’excuses (de transport). Et c’est en ce moment la que je mijote dans ma cervelle et je réalise pourquoi la Tunisie nous a dépassé ?

On dirait que le fameux et légendaire Ali Baba est venu s’installé parmi nous à Essaouira après avoir été expatrié de Bagdad.


A Suivre.





_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim



Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »




hamid kaabour le Sam 31 Juil - 10:02

j' ai rencontré un visiteur de "Meknes" avec sa famille , en colère , agressé dans un parking , il a payé 20 dh pour avoir stationner sa voiture devant la plage pour 10mn en attendant sa famille ....il m' a dit " c 'est la 1ere fois que je visite Essaouira ..et c 'est la dernière fois "....c 'est pas normal , aucune ville au Maroc ne traite de la même façon .








Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »



ibrahim le Ven 30 Juil - 16:36

Dernière minute
</I></STRONG>Vu le silence des responsables et des uns et des autres nos gardiens de voiture ont évolués dans leur spéculation en ce jour de fête de trône, ils demandent maintenant 10dh au lieu de 5dh il ya 5jours.
Voici pour vous les tickets l’une à coté de la poste 10dh et l’autre à coté de l’ex terrain municipal de 5dh.
Alors si on dit que les services de contrôle sont en congé permanent c’est pour de bon.



je vous rappelle que ce n'est pas un parking mais le long des trottoirs
malgré que le ticket est d'un parking



_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim



Mogador qu’on a connu et Essaouira L’inconnu ou « L’incognito »




ibrahim le Jeu 29 Juil - 10:36

Salut Souiris et Souiriyates,Chiadmis et Chiadmiyates,Hihis et Hihiyates et à tous les amis qui ont un lien étroit avec Mogador/Essaouira.


Lors de ma visite à Essaouira que j’ai prolongé un peu cette fois ci, j’ai pu constater comme tant de citoyens d’ailleurs avec amertume la situation qui sévit dans notre chère ville sur tous les plans. Comme le sujet est un peu long et brulant en même temps et pour ne pas être un peu ennuyant, j’ai préféré le transmettre à vous tous en sorte d’épisodes comme des feuilletons made in Mogador et en exclusivité sur ces pages car il n’est pas made in Mexique, Turquie, Brésil, Egypte, ou autre c’est un produit local et pur d’Essaouira la malheureuse dont ses acteurs sont des internationaux et professionnelles. Voici donc Essaouira qui vit une dégradation déplorable sous le regard impuissant de ses pauvres habitants.




Mogador qu’on a connu et Essaouira

L’inconnu ou « L’incognito »




C’est vraiment triste de constater et de se taire sur ce qui se trame contre notre Mogador que nous avons tant aimé et de ce qui se passe à Essaouira que nous aimons toujours et jusqu’au dernier soupir, nous allons résister contre vents et marées, contre les intrus, les inconscients, les spéculateurs, les blanchisseurs d’argent, les malsains, « Krouch Lahram » contre la volonté des citoyens du peuple et son Auguste Roi Sa Majesté Mohamed VI que Dieu le glorifie.


Dans les lignes qui vont suivre, nous allons essayer de vous étaler ; surtout pour ceux ou celles qui aiment leur ville d’ici et d’ailleurs et les nostalgiques un tout petit compte rendu sur des problèmes de bases que vivent les visiteurs qui aiment Souirah ainsi que ses habitants et les résidants. C’est un récit émanant du fond du cœur et écrit par un simple amour à cette ville que je la pleure car elle mérite un autre sort plus doux et clément


Episode I



La spéculation bat son plein





Commençant par le gardiennage des voitures




De Bab El Menzeh à Bab Doukkala en passant par Bab Marrakech et de Bab Sbaa au phare de Sidi Magdoul, de près de la poste à l’ex terrain municipal en passant du coté des pompiers et de l’ex école Israelite et de l’hopital Sidi Mohamed Ben Abdallah.

Des bonhommes vêtus d’un gilet orange ou jaune , se pointent devant les automobilistes qui veulent stationner tout au long des trottoirs des artères de la ville avec un billet de stationnement de cinq dirhams(voir photo) même pour cinq minutes(le temps d’aller saluer un ami d’enfance perdu de vue) et elle est payable d’avance(svp).

Je pense que selon le cahier de charge, seulement les parkings qui sont touchés par cette application et non le long des artères et des trottoirs de la ville. Comme les automobilistes payent la vignette annuelle ne sont pas tenus à verser cinq dirhams pour stationner hors des parkings.

Il ya deux ou trois ans de cela j’ai garé ma voiture près de la plage pour aller jeter un coup d’œil sur un match de foot ou évoluaient des amis d’enfance, de retour j’ai tendu un billet de vingt dirhams au gardien en attendant qu’il me rend la monnaie et je suis très surpris pour qu’il me dise « Allah Ykhlaf ». Alors je réplique mais combien le Tarif pour dix minutes et il me répond pour les touristes c’est plus trente dirhams mais pour toi vingt. Le gardien était de Safi venu garder les voitures à Essaouira, comme si à Essaouira il n’ya pas ceux qui chôment et méritent amplement cet emploi.

Voulant être philosophe, je lui dis à ce prix la tu fais le salaire d’un ministre monsieur et il me répond froidement, moi je suis mieux qu’un ministre et il me rend dix dirhams en gardant les dix autres.

Ces derniers jours on assiste à des accrochages musclés entre automobilistes et les dit gardiens car tout le monde trouve que c’est de l’arnaque et de l’abus sauf les responsables parce qu’ils sont dans le coup. Les prix appliqués à Essaouira dépassent de loin les autres villes du royaume, on dirait qu’on est à Tokyo ou à New York. Les responsables sont bien au courant et malgré la dénonciation des gens dans les journaux le calvaire continue et s’accentue. C’est un cri d’alarme qu’on lance à travers ces lignes aux vrais responsables de mettre un terme aux abus et à cette mascarade avant qu’il ne soit trop tard.

A suivre







_________________
Avec Mes Amitiés
Ibrahim
avatar
ibrahim
Admin

Localisation : casablanca
Age : 73
Date d'inscription : 09/11/2009
Messages : 681
Points : 1356
Réputation : -1

http://taghartmogadorsouira.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum